Doyenné de Dour

Connexion

Identifiant :
Mot de passe :
Se souvenir de moi

Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous
maintenant !

Menu principal

Informations diverses - News

L’abbaye de Saint-Ghislain avait une grande court ou ferme en cette localité (La "Court à Wihéries"). Ses prélats prenaient le nom de princes de Wihéries, à cause de la seigneurie qu’ils y possédaient. Charlemagne en fit don à son parent, l’abbé Elephas, qu’il avait préposé à l’abbaye d’Ursidungus.

Historique de la Paroisse de Quiévrain Convergents vers l’entrée, les deux sentiers, limités par des bordures de ciment et enserrant une plate-bande triangulaire sont, en 1982-83, revêtus d’une nouvelle couche de gravillons frais. Des plantes vivaces sont repiquées un peu partout dans les parterres, agrémentant les abords. La statue de Notre Dame du Bon Remède et l’autel réintègrent la chapelle remise à neuf. La bénédiction est donnée au printemps 1983 par le Père Buttol de l’Institut Professionnel Don Bosco d’Hornu.

Le magazine « Femmes d’Aujourd’hui » fait don de deux panneaux indicateurs qui sont alors placés à chaque entrée du sentier menant à la chapelle. Seul subsiste aujourd’hui le panneau situé près de l’église de Baisieux. Hélas, plus tard, le taillis proche lança peu à peu ses rejets, à un point tel que, en 1998, Giovanni Fogu désirant nettoyer et réparer à son tour la chapelle dut d’abord débroussailler…

Par décision de l'évêché, on réunit le hameau à la paroisse de Blaugies, ce qui entraîne une nouvelle pétition de la population due au fait que la majorité est catholique. Il fallut attendre le 29 mars 1889 pour voir l'arrêté royal érigeant la section du Petit-Dour en chapelle ressortissant à l'église paroissiale de Saint-Victor à Dour. L'église Saint-Joseph de Petit-Dour, de style gothique du 13ème siècle, fut ainsi achevée, au grand bonheur de la population, en décembre 1889.